Plastiques et durabilité

5 min read 13 janv. 21

Le recours aux plastiques à usage unique est de plus en plus décrié et les consommateurs et les autorités de régulation se penchent désormais sur un sujet qui a échappé à l’attention du grand public jusqu’à une date encore récente grâce à la série documentaire Planète bleue. Compte tenu des campagnes visant à réduire l’utilisation du plastique et des initiatives générales en faveur des produits et services durables, il va inévitablement y avoir des entreprises gagnantes et perdantes dans la guerre contre le plastique - et les investisseurs ne peuvent pas faire abstraction de l’impact financier majeur des futures réglementations. En 2019, nous nous sommes engagés auprès de plusieurs de nos sociétés en portefeuille précisément sur cette thématique, dont plusieurs sont présentées ci-dessous.

 

Amcor - plastiques et économie circulaire - Gestion actions

Objectif: En savoir plus sur la récente annonce d’un investissement de 50 millions de dollars américains dans le cadre de la stratégie de développement durable, de l’utilisation des plastiques et de « circularité » du groupe d’emballages international Amcor.

Action: Nous avons rencontré le directeur général d’Amcor pour nous entretenir des résultats récents et de la stratégie de durabilité de l’entreprise. Amcor a récemment dû vendre deux entreprises pour satisfaire à la demande du régulateur et utilise une partie du produit pour créer de la valeur en investissant davantage dans sa stratégie de durabilité. Ces dernières années, les produits durables de l’entreprise sont devenus une composante essentielle de son offre dans le cadre des grands appels d’offres.

Résultat: Nous sommes convaincus qu’Amcor est sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs 2025 en matière de durabilité et nous avons été encouragés d’entendre le directeur général évoquer l’importance du développement durable et la poursuite de la mise au point d’emballages respectueux de l’environnement.

Informations complémentaires: M&G a discuté avec Amcor en 2019 sur des questions telles que les plastiques à usage unique dans le cadre de l’ODD n° 17 des Nations Unies : « Vie aquatique et économie circulaire ». Cela nous a permis de clairement comprendre la façon dont la durabilité est intégrée dans la stratégie commerciale et comment celle-ci est devenue une composante essentielle pour gagner de nouveaux mandats et travailler avec les clients.

Britvic - plastique à usage unique et stratégie climatique - Gestion obligataire et actions

Objectif: Comprendre comment le producteur de boissons gazeuses Britvic va respecter ses engagements envers des objectifs 2025 ambitieux et visant à éliminer les emballages plastiques à usage unique problématiques ou inutiles, notamment au regard de la gouvernance, de la surveillance du conseil d’administration et des mesures incitatives liés à la rémunération.

Action: Nous avons entrepris une série de réunions avec l’entreprise qui ont notamment consisté à rencontrer son directeur général et son équipe ESG.

Résultat: Nous possédons désormais une meilleure compréhension des structures en place et nous souhaitons une surveillance et une gouvernance plus structurées du conseil d’administration en ce qui concerne la fixation et la réalisation des objectifs relatifs à l’approvisionnement en PET recyclé et à l’atteinte des objectifs climatiques.

Informations complémentaires: Suite à une réunion que M&G a eue avec le directeur général, Britvic a demandé une réunion supplémentaire afin d’apporter plus de clarté et de détails sur certaines des problématiques ESG que nous avions soulevées. L’objectif principal de cette réunion était de comprendre comment Britvic prévoit de respecter ses engagements publics visant à garantir que tous ses produits aient 30 % de PET recyclé d’ici 2025, alors même qu’une pénurie de l’offre est attendue. La société a présenté ses projets de collaboration avec des institutions universitaires, des ONG de premier plan, des fournisseurs, des distributeurs et des entreprises participant à la collecte et au recyclage des déchets de consommation afin de réduire les déchets mis en décharge, de « boucler la boucle » et d’accroître le volume de PET recyclé. De manière à ce que Britvic nous montre à quel point l’entreprise prend ces questions au sérieux, nous avons demandé que le directeur général envisage de lier sa rémunération à la réalisation de ces objectifs.