Comment les infrastructures cotées se comportent-elles dans un environnement plus inflationniste et volatil ?

3 min de lecture 13 juil. 22

  • Les anticipations inflationnistes ont été considérablement revues à la hausse au cours de l’année écoulée. Les investisseurs cessent de tabler sur une inflation passagère et sont de plus en plus convaincus qu’elle est appelée à s’inscrire dans la durée
  • Dans un contexte d’augmentation des taux d’intérêt, les infrastructures, qui sont traditionnellement considérées comme une classe d’actifs à « profil obligataire » avec des flux de trésorerie extrêmement sensibles à l’évolution des taux d’intérêt, pourraient donc ne pas être le premier choix des investisseurs
  • Toutefois, nous pensons sincèrement que les infrastructures cotées méritent d’être examinées de plus près. En effet, non seulement les sociétés sont nombreuses au sein de la classe d’actifs à posséder des flux de trésorerie indexés sur l’inflation, mais celles-ci jouent également un rôle majeur dans la transition vers un monde « neutre en carbone » et sont des bénéficiaires potentiels d’autres tendances à long terme telles que la connectivité numérique et la démographie

Lire l'article

La valeur des investissements peut fluctuer et ainsi faire baisser ou augmenter la valeur liquidative des fonds. Vous pouvez donc ne pas récupérer votre placement d'origine.

Nos actualités associées