Nos actes d’aujourd’hui auront des répercussions sur le monde dans lequel nous vivrons demain. C’est pourquoi M&G prend au sérieux le domaine de l’investissement responsable. Cela veut dire bien plus que les critères ESG et revient à investir d’une manière qui profite à la fois à la société et aux investisseurs.

Lire l’article

Nous nous trouvons aujourd’hui face à des choix cruciaux qui vont orienter l’évolution de notre société et l’avenir de la planète. Nous avons tous un rôle à jouer, tant par les achats que nous réalisons en tant que consommateurs que par nos modes de déplacement.

Les moyens mis en œuvre pour faire fructifier notre épargne et nos investissements ont également des effets sur la planète. L’investissement responsable nous permet d’exercer une influence positive tout en ciblant des performances financières durables pour notre avenir.

La valeur des investissements peut fluctuer et ainsi faire baisser ou augmenter la valeur liquidative des fonds. Il est possible que vous ne puissiez pas récupérer le montant investi à l’origine.

Faire travailler vos investissements pour de bon

Lorsque vous investissez votre argent à long terme, votre principale priorité est probablement la croissance de votre capital. Vous pouvez toutefois faire bien plus que ça.

Vous pouvez chercher non seulement à investir de façon rentable sur plusieurs années, mais à le faire de façon à réduire les effets négatifs sur la planète et la société. Les approches responsables de l’investissement supposent que nous pouvons atteindre ces deux objectifs.

Les efforts pour faire face aux questions de durabilité les plus urgentes pour la planète, comme parvenir à l’accès universel à une éducation de qualité et une eau propre, constituent en effet des opportunités à long terme pour les investisseurs. L’investissement responsable peut donc offrir une solution « gagnant-gagnant » pour vous et la société dans son ensemble.

Nous avons identifié cinq tendances à prendre en compte si vous cherchez à cibler des performances à long terme durables pour vos investissements.

1. Trois petites lettres à ne pas oublier : E, S et G 

Lorsque vous optez pour l’investissement responsable, vous pouvez commencer par éviter les sociétés qui ne respectent pas certaines normes élémentaires relatives, par exemple, aux droits de l’homme, au droit du travail, à la corruption ou à l’environnement. Vous pouvez aussi vouloir exclure des secteurs entiers en raison des dommages qu’ils causent à la société.

Investir de cette façon comporte toutefois certaines limites. Après tout, rien n’est tout noir ou tout blanc dans le monde réel.

Bien au contraire, de plus en plus de personnes recherchent aujourd’hui des entreprises gérées de façon durable et responsable dans lesquelles investir. Ces dernières travaillent peut-être à la réduction de leur empreinte environnementale ou au soutien des communautés dans lesquelles elles sont présentes, ou bien elles respectent les meilleures pratiques en matière de sécurité et de gestion.

Les investisseurs sont de plus en plus conscients que si une société est bien dirigée et applique des principes de gouvernance d’entreprise de qualité, elle a plus de chances de réussir. Une société ne parviendra probablement pas à générer des bénéfices à long terme en nuisant à l’environnement ou à la société sans s’exposer au risque réglementaire ou de réputation.

L’analyse de tous les facteurs susceptibles d’affecter la réussite à long terme d’une société permet aux gérants d’évaluer la durabilité de son modèle économique et de lui attribuer une valeur plus justifiée. Cette approche est appelée investissement « ESG », ou les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance sont intégrés au processus d’investissement.

Les principes sur lesquels l’investissement ESG s’appuie ne sont pas nouveaux, mais la demande des investisseurs pour des approches d’investissement conformes à ces stratégies connaît un essor formidable. En février 2018, le montant investi dans les stratégies ESG en Europe s’élevait à 372 milliards d’euros, d’après les données de Broadridge, contre 132 milliards d’euros en 2010.

Fondamentalement, cette approche peut non seulement contribuer à réduire les risques environnementaux, sociaux ou de gouvernance qui pourraient faire dérailler vos investissements, mais elles pourraient également permettre d’obtenir des performances plus durables sur le long terme.

L’évaluation des relations des entreprises avec la société et l’environnement pourrait rendre vos investissements plus fructueux.

2. Trouver votre voix

Les investisseurs actifs et informés peuvent contribuer à dessiner un avenir meilleur en exerçant une influence positive sur les sociétés dans lesquelles ils investissent.

En s’engageant activement en votre nom, les gérants de portefeuille peuvent devenir de véritables agents d’un changement positif. Un investisseur actif peut, en plus de plaider en faveur de prises de décisions solides et durables et d’encourager les meilleures pratiques, prendre les sociétés à partie au sujet de leurs mauvaises pratiques. Il peut même liquider sa participation si les problèmes ne sont pas résolus.

L’investissement auprès d’un gérant de portefeuille qui s’implique activement peut encore augmenter notre influence collective. Un investisseur important peut initier un dialogue avec la direction d’une société, et avoir du poids. Cette influence peut être renforcée par des actions conjointes avec d’autres gérants de portefeuille lorsque leurs préoccupations et leurs intérêts coïncident.

L’engagement se concentre souvent sur des domaines spécifiques, comme la diversité au conseil d’administration ou la rémunération des dirigeants, mais il peut aller plus loin et remettre en cause des sujets plus larges relatifs aux effets de l’entreprise sur l’environnement ou la société. L’approche d’une société vis-à-vis du changement climatique peut par exemple être questionnée.

Au bout du compte, ce niveau d’influence peut offrir à des investisseurs individuels une voix commune qui contribuera à l’obtention d’un changement durable à long terme.

  • 2 ºC – L’Accord de Paris portait l’engagement de maintenir la hausse des températures mondiales en dessous de 2 °C au cours de ce siècle par rapport aux niveaux préindustriels, et de poursuivre les efforts destinés à limiter la hausse de la température à 1,5 °C.
  • 14 000 milliards de dollars – Montant estimé de l’investissement nécessaire en infrastructures d’énergies renouvelables d’ici à 2040, soit le double du niveau actuel.
    Source: Bank of America Merrill Lynch.

3. Prendre part à la révolution de la finance verte

Freiner les émissions de carbone pour atténuer les effets du changement climatique constitue le principal défi de notre époque.

Pour mettre le monde sur une trajectoire plus durable, l’Accord de Paris de 2015 exhortait les gouvernements de la planète à limiter l’augmentation des températures mondiale bien en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels. De nombreuses économies ont défini des objectifs ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre. L’Union européenne vise ainsi une baisse de 40 % d’ici à 2030 par rapport aux niveaux de 1990.

Pour atteindre l’objectif de Paris, on estime qu’il faudra investir 14 000 milliards de dollars en infrastructures d’énergies renouvelables d’ici à 2040. Cela signifie qu’il faudra plus ou moins multiplier par deux les niveaux d’investissements actuels.

La finance verte est un élément essentiel de cette transformation. D’énormes progrès ont déjà été accomplis et le secteur privé a ainsi investi dans des parcs éoliens et solaires pour faire grimper la capacité de production d’énergie renouvelable mondiale. Pour les investisseurs, les possibilités de tirer des flux de revenus fiables et croissants présentés par ces actifs peuvent être très attractives.

L’intérêt croissant des investisseurs, avec à leur tête des investisseurs institutionnels, comme des fonds de pension, a alimenté l’innovation de la part du secteur financier. La gamme de produits d’investissement axés sur l’environnement ou « verts », dont le but est d’améliorer les effets sur l’environnement, est en constante augmentation.

Les investisseurs qui utilisent les investissements à long terme pour contribuer à la transition de nos économies vers un avenir plus durable disposent donc de plus en plus de moyens.

4. Assurer l’avenir du infrastructures

Les bâtiments sont à l’origine d’environ deux cinquièmes de l’énergie utilisée dans le monde et contribuent pour un tiers aux émissions de gaz à effet de serre1. Rafraichir, chauffer et éclairer nos maisons, nos magasins et nos bureaux plus efficacement peut ainsi contribuer de façon significative à la réduction du risque climatique.

L’Agence internationale de l’énergie estime qu’il faudra que l’ensemble des nouveaux bâtiments construits n’émettent plus de carbone d’ici à 2030 pour respecter les objectifs de Paris. Tous les bâtiments existants devront faire de même d’ici à 2050. Pour réduire drastiquement les empreintes carbone et écologique des bâtiments, un nombre non négligeable d’investissements seront nécessaires.

Les aspects sociaux de la durabilité, notamment ceux qui favorisent des modes de vie plus sains, une prise de conscience plus forte du bien-être et la cohésion communautaire, occupent également une place centrale dans l’avenir du infrastructures que nous dessinons. La plupart des bâtiments et des infrastructures ont une durée de vie élevée. Ils réclament donc des investissements pour répondre aux exigences de la société et des entreprises, notamment dans un monde de plus en plus connecté et numérique.

Parallèlement, l’accès à des logements abordables joue un rôle primordial pour assurer la sécurité physique et améliorer l’inclusion économique et sociale des populations financièrement exclues du marché locatif. Pour les habitants des zones rurales, cela signifie également l’accès à des réseaux de transport, des commerces et des services, mais aussi l’amélioration de la couverture des réseaux mobiles et de l’Internet à haut débit.

L’investissement dans des actifs « tangibles » comme l’immobilier et les infrastructures peut être hors de portée des individus, mais si vous choisissez de placer votre argent auprès d’un gérant de portefeuille de grande envergure, vous pourrez profiter de sa taille et de son savoir-faire pour gagner une exposition à des portefeuilles immobiliers diversifiés et de grande ampleur.

Ensemble, vos investissements peuvent contribuer à préparer l’avenir de notre infrastructures et à profiter des opportunités à long terme qui se présentent pour répondre aux défis sociétaux et environnementaux les plus urgents.

1 Source : Organisation internationale de normalisation (ISO), « Une mesure simple de l’empreinte carbone des bâtiments », 7 juillet 2017

  • 17 objectifs de développement durable des Nations Unies – Adoptés par les États membres de l’ONU en 2015, ils décrivent noir sur blanc les questions mondiales les plus urgentes en matière de durabilité qu’il faudra résoudre pour « mettre fin à la pauvreté, protéger la planète et assurer la prospérité de tous ».
  • 5 000 à 7 000 milliards de dollars par an – Investissements annuels estimés pour atteindre les objectifs de développement durable de l’ONU entre 2015 et 2030 .
    Source : Commission du commerce et du développement de l’ONU

5. Viser le profit et avoir un impact positif

Si les objectifs non financiers comptent autant pour vous que les performances financières, vous pouvez clairement cibler des investissements qui permettent également un changement positif pour la société ou l’environnement. Il s’agit de l’investissement d’impact.

Les objectifs de l’investissement d’impact sont de chercher à obtenir des performances financières à long terme, mais aussi de générer des bénéfices partagés pour la société ou l’environnement, en investissant dans des sociétés ou des initiatives dont les activités permettent d’obtenir des effets supérieurs. C’est ce double objectif qui le sépare de la philanthropie et sa finalité qui le distingue des autres approches de l’investissement responsable.

Une société peut avoir un impact positif grâce à des produits ou des services innovants, à des initiatives en faveur de la durabilité dans son secteur, voire en fournissant à d’autres sociétés les outils dont elles ont besoin pour avoir un impact.

Les investissements d’impact peuvent vous permettre de contribuer à la lutte contre les problèmes les plus urgents de la planète, qu’il s’agisse du changement climatique et de la pollution ou de l’amélioration de la santé et de l’éducation, tout en vous offrant des performances financières durables sur le long terme s’ils réussissent.

Travailler avec un gérant de portefeuille responsable

Il n’y a jamais eu autant de possibilités d’investir de façon responsable. Lorsque vous cherchez à connaître les possibilités, n’oubliez pas que les gérants de portefeuille n’ont pas tous la même façon d’aborder les choses. Il est important de s’associer à un gérant qui affiche la même détermination que vous à faire fructifier vos investissements de façon responsable.

Les gérants de portefeuille actifs sont bien placés pour faire coïncider votre épargne et les défis mondiaux que la finance ciblée peut aider à surmonter.

En choisissant un gérant de portefeuille qui s’engage à investir de façon responsable, vous pouvez aider à esquisser un avenir meilleur pour la société et la planète, tout en cherchant à obtenir des performances financières qui vous offriront des jours meilleurs.

 

Nous ne sommes pas autorisés à donner des conseils financiers. En cas de doute quant à la pertinence de votre investissement, nous vous invitons à vous rapprocher de votre conseiller financier.

Ce document financier promotionnel est publié par M&G International Investments S.A. Siège social : 16, Boulevard Royal, L-2449, Luxembourg.